LE HAVRE, Quai de Southampton

Aménagement des espaces publics

Création de portiques pour abriter des équipements publics, structurer, organiser et orienter l'espace

galerie
infos

LE HAVRE, Quai de Southampton

Aménagement des espaces publics

Création de portiques pour abriter des équipements publics, structurer, organiser et orienter l'espace

La nature des futurs aménagements du quai Southampton est sous-tendue par une analyse des séquences spatiales et bâties existantes le long du quai mais également dans la profondeur de la ville. Trois niveaux d'espaces ont ainsi été définis: les rues - rattachées au système urbain -, le quai - à l'échelle du port et de la mer -, et le socle - espace intermédiaire entre quai et ville. Ces trois niveaux de tracés constituent la structure principale de ce morceau de ville.

Ils prennent tous trois racine face à la mer et révèlent des emboîtements d'échelles intéressants : celle du grand large, celle des façades courantes et celle des rez-de-chaussée. Fédérateur et filant, le socle prend ainsi naissance dans la façade maritime, suit l'organisation des bassins et rentre à l'intérieur de la ville par l’intermédiaire des arcades des bâtiments d'Auguste Perret dont les colonnades en front de mer exposent l’activité de la ville avec ses commerces et logements. D’une grande richesse urbaine et architecturale, cette dernière situation offre l’occasion d’organiser l’interface entre la ville et le port, et d’introduire une transition de l’échelle urbaine à l’échelle du paysage portuaire. Le projet d'aménagement s'adresse et appartient à cette dernière échelle.
Sept pavillons sont prévus pour intégrer le quai engazonné ainsi que des éléments de mobilier. Suivant la même logique de cohésion, de liaison, et de transition que le suggère le « socle » existant, un système de portiques et de paravents se destine à structurer l'espace public donnant sur le quai, et à en organiser et concentrer les fonctions. Ouvert sur le quai et la ville, chaque paravent tangent à la promenade et perpendiculaire à l’eau pourra ainsi délimiter des salles destinées à accueillir diverses activités protégées du vent. Les différentes natures et couleurs de remplissage de ces portiques - verre, grillage, textile - apportent des variations d'ambiances et de relations au sol propices à recevoir un restaurant, des terrasses, un terrain de sport ou encore un espace de détente.
La création de ce nouveau système primaire unificateur et cadreur permet de fabriquer une échelle et une unité réglées à partir de la trame historique d'Auguste Perret et d'éviter l'émiettement des installations, du mobilier et de la signalétique le long du quai. Par son élémentarité et ses détachements vis à vis des façades, cet enchaînement donne à comprendre la relation de continuité existante entre le port et l'intérieur de la ville.
Au point d'articulation du quai, à l'endroit où le paysage est parfaitement ouvert, une grande pièce de mobilier circulaire fabrique un point d'intensité autonome, telle une fortification inversée. Ce dispositif de perception offre des espaces d'assises de différentes hauteurs et orientations.

 

Année: 2014
Statut: en cours
Programme: espaces publics
Maîtrise d'ouvrage: Ville du Havre/ Grand Port Maritime du Havre 
Équipe: IHA Inessa Hansch Architecte, Michel Desvigne Paysagiste (mandataire), Artélia, SNAIK, Pro Développent
Superficie: 7.7 hectares
Rôle au sein de l'équipe: prescriptions urbaines et architecturales pour l’implantation de pavillons sur le quai/ implantation et réalisation d’équipements pour l’appropriation des espaces extérieur
Durée de la mission: 2014-en cours