LUXEMBOURG, ESCH-SUR- ALZETTE, campus de l’université des sciences

Implantation et réalisation de constructions légères

Rendre ces structures fonctionnelles et praticables afin de créer des activités et des parcours en étage 

galerie
infos

LUXEMBOURG, ESCH-SUR- ALZETTE, campus de l’université des sciences

Implantation et réalisation de constructions légères

Rendre ces structures fonctionnelles et praticables afin de créer des activités et des parcours en étage 

Construit sur l’ancien site industriel de Esch-sur- Alzette, le campus de l’université des sciences du Luxembourg s'articule autour des vestiges d’une ancienne aciérie, dominée par des hauts-fourneaux. Pour répondre à la monumentalité de leur échelle, à la densité du campus et à ses besoins de programmation, le site est envisagé dans ses trois dimensions. Cinq structures praticables, dont la position en bordure de site parachève le plan de masse du campus et cadre ses entrées, offrent des espaces publics en étages dont la hauteur correspond à celle des socles en béton des hauts-fourneaux, élevés à 12m. Par leur orientation, leur implantation et leur pouvoir de relations, ces édicules publics en belvédère concentrent les activités et les flux sur le campus. Ils permettent de prendre la mesure de la qualité du site et de s’extraire de l’espace public en élargissant les vues.

A l’abri du vent, ces structures tridimensionnelles sont abordées comme des jardins d’hiver publics. Elles peuvent accueillir des espaces de projection, un jardin central, des espaces de promenade, de détente et d’échanges ou de pratique du sport. Leur configuration verticale permet de donner à l’usager une pleine conscience du sol naturel, qu’il va ainsi quitter pour s'élever jusqu'au niveau du socle des monuments industriels, franchissant ainsi différentes couches d'usages et de paysage. Belvédères, passerelles, arcades, escaliers, places, alcôves constituent des situations traversées et ouvertes au climat. Espaces semi-ouverts, en longueur, évidés, en mezzanine, sont quelques unes de leurs propriétés. Chaque séquence plus ou moins exposée a ainsi sa propre manière de s'adresser au site, et chaque structure, sa façon d'entrer en relation avec une autre.
Constituées d'ossatures métalliques laquées blanches, ces structures aux poteaux de section carrée sont composées de modules de 3, 60 m x 3, 60m x 3 mètres de hauteur. Cette dimension généreuse mais cernable convoque un double rapport d'échelle : celle du corps humain et celle de la pièce habitée. Des planchers en béton expriment la pleine matérialité des niveaux de sols, artificiels et des éléments de remplissage en résine, garde corps en acier laqué, ou filet inox suffisent à transformer chaque unité en un espace qualifié et habitable tout en laissant le promeneur en situation d'extérieur.

 

Structure A: 18,40 x 22,05 x 12,15 /Structure Université: 3,60 x 43,80 x 12,5 /acier, béton, résine 

Année: 2018
Statut:  construit (deux structures)
Programme: espaces publics, structures praticables
Maîtrise d'ouvrage: Le Fonds Belval
Équipe: IHA Inessa Hansch Architecte (mandataire), Bollinger+Grohmann (ingénieur structure),  Goblet Lavandier & Associés éclairagistes, Icone
Entreprise: Guy Gardula
Durée de la mission: 2010-2018